Chez le docteur

Mon docteur vient de prendre sa retraite, c’est contrariant, je le connaissais depuis longtemps et j’avoue que je suis un peu ennuyée d’avoir affaire à celui qui va désormais le remplacer. Ce qui me gêne surtout, c’est que j’ai pris rendez-vous pour mon renouvellement de pilule contraceptive et que je n’échapperai pas à la visite médicale, surtout que c’est un nouveau docteur.

Tant pis, je me prépare, toute belle, toute propre, je veux quand même lui faire bonne impression. Je mets mes jolis dessous en dentelle blanche, et en route. Je patiente un peu dans la salle d’attente, je trouve le temps long. Je vois ressortir une patiente, elle a les joues toutes rouges et semble souriante et très en forme. En regardant bien, je vois que ses vêtements sont en désordre et qu’elle est décoiffée…bizarre. J’espère que j’aurai aussi bonne mine qu’elle en ressortant du cabinet !

C’est à moi, la porte s’ouvre, le docteur m’appelle et m’invite aimablement à entrer dans le cabinet. Il n’est ni beau ni laid, mais il dégage un charme fou et un magnétisme incroyable, dès que je croise son regard vert pétillant, je me sens fondre, et je suis prête à tout pour cet homme-là ! Il est très grand, mince, les cheveux bruns coiffés courts, un costume élégant, et une assurance qui m’impressionne. Il me regarde en souriant, de haut en bas, et on dirait qu’il aime ce qu’il voit…son costume est plutôt serré et je vois une bosse déformer son pantalon. Je dois être toute rouge car je me sens folle de désir pour tout nouveau médecin. Il remarque mon trouble, et il en joue.

Il me demande le motif de ma visite. C’est le moment de renouveler ma pilule contraceptive, je lui dis. Il me pose les questions d’usage sur ma santé, et aborde le sujet de ma vie sexuelle. Rougissant, je lui dis que je suis célibataire mais pas abstinente, et qu’il m’arrive d’avoir des aventures, des amants de passage. Il me répond «  heureusement » en souriant, et je rougis à nouveau.

Il me fait passer de l’autre côté du cabinet pour m’ausculter. Je me déshabille devant lui, après tout le paravent ne sert à rien, je serai nue lorsqu’il m’examinera. Il me regarde enlever mes vêtements, je rougis, il me sourit, et je lui souris aussi. Je vois à nouveau cette bosse dans son pantalon et je commence à trouver tout cela très excitant, je mouille.

Je m’allonge sur la table d’auscultation. Il me dit qu’il me trouve très belle, et prend ma tension, elle est un peu haute, ce n’est pas étonnant ! Je suis en feu, j’ai envie de lui et il le devine très bien. Il me dit qu’il doit palper mes seins. A peine m’a t-il effleurée que mes tétons gonflent et durcissent. Il s’attarde sur mes seins, un gémissement m’échappe, mon bas-ventre est tout chaud, tendu, je suis excitée, au supplice, et il s’amuse avec moi, il joue avec mes nerfs, alors que je n’ai qu’une envie, qu’il me baise, maintenant, vite et fort.

Il palpe mon ventre, je suis en sueur, palpe à nouveau mes seins, et s’approche de mes cuisses que j’ouvre en grand. Il regarde ma chatte bien en face, et avec ses doigts agiles, me caresse le clito qui mouillait déjà abondamment, ma mouille gicle sur ses mains ,son visage, je suis très gênée et excitée, il introduit deux doigts doucement mais profondément dans ma chatte, je gémis et me tortille, nue, devant lui, il laisse ses doigts longtemps, je l’implore de me baiser, de me prendre, là, tout de suite, sans attendre.

Il met sa tête entre  mes jambes et me lèche le clito, je jouis encore une fois, c’est une torture, j’ai envie de lui, j’ai chaud, ma mouille coule dans sa bouche, il l’avale, et enfin, il sort sa belle bite grande et fine, et me l’enfonce profondément, m’arrachant un cri de jouissance. Puis il met sa queue dans ma bouche et je le suce bien, puis je le branle en donnant des coups de langue sur son gland et en lui massant les couilles. Son sperme gicle sur ma bouche, sur mon visage, chaud, épais, il gémit de plaisir. J’avale tout ce que je peux, et je nettoie sa bite. On frappe à la porte, il se rhabille très vite, sa secrétaire lui annonce un coup de tél.

Dès qu’elle est repartie, je me rhabille devant lui pendant qu’il est au téléphone, il me regarde encore avec gourmandise, me tend une ordonnance et me dit de revenir bientôt…je n’y manquerai pas !

Je sors de son cabinet, décoiffée et en souriant, et soudain, je comprends ce que le docteur a fait avec la patiente avant moi…hum, vivement la prochaine visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *