Confiné et escorté, partie 2

Confiné et escorté, partie 2

 

Romane m’a tellement bien sucé la queue que j’ai giclé tout mon sperme bien chaud dans sa bouche pulpeuse et gourmande. Elle a continué de branler ma bite, en la pressant et a fait gicler le reste de mon sperme sur ses seins généreux.

Comme elle avait gardé une bonne partie de mon jus en bouche, nous nous sommes embrassés goulûment, cela m’a fait un frôle d’effet de sentir d’abord ses lèvres puis le goût de ma semence pendant que sa langue caressait la mienne.

Nous nous sommes caressés encore un peu, et j’ai tété ses seins longuement, la faisant gémir encore et encore. Je lui ai caressé doucement le clito gonflé, elle mouillait abondamment, son bassin se cambrait, elle a joui une première fois en m’envoyant un jet de mouille et en poussant un petit cri. J’ai laissé son clito se reposer et j’ai introduit deux doigts dans sa chatte trempée, faisant de va-et-vient lents et profonds.

La sentant se cambrer, son souffle court, j’ai accéléré le mouvement, tout en suçant ses tétons et elle a encore joui en gémissant très fort. J’ai bu toute sa mouille avec délice  en caressant ses superbes seins.

Je suis allée me doucher et elle m’a suivi, naturellement. Je l’ai savonnée doucement, m’attardant sur ses courbes voluptueuses, et admirant son corps fait pour le plaisir. Elle s’est alors rincée seule en se caressant le corps, je l’ai complimentée, je lui ai dit combien elle était belle et excitante.

Elle m’a dit « continue, vas-y , dis-moi encore », et je lui ai redit qu’elle était bandante, superbe, et elle s’est caressé les seins devant moi, pinçant ses tétons, les léchant, pendant que je l’admirais.

J’ai pris ma queue à deux mains et l’ai branlée doucement. J’ai continué de lui dire combien elle m’excitait, combien j’aimais la voir jouir, et elle a écarté ses cuisses, et s’est masturbé le clito devant moi qui la regardait, bandant comme un fou.

Elle m’a dit de continuer à me branler, et elle a joui en gémissant et en mouillant terriblement. Je me suis agenouillé et j’ai léché son clito, enfouissant ma langue dans sa chatte trempée. Elle appuyait sur ma tête en gémissant et elle a joui encore, j’étais aux anges.

Puis, en riant, elle m’a dit «  c’est ton tour, tu l’as bien mérité » ! elle s’est agenouillée, nue, devant moi, et a caressé mes couilles pleines en me regardant dans les yeux, en souriant. Je bandais, sentant ses mains douces et chaudes et son souffle sur ma queue.

Elle a léché mon gland gonflé, donnant des petits coups avec le bout de sa langue, en me regardant, puis a avalé ma bite entière, me faisant crier de plaisir. Elle a alors malaxé mes fesses en appuyant fort, pour que ma queue entre profondément dans sa bouche et m’a sucé en aspirant fort.

Elle a retiré ma queue de sa bouche l’a placé entre ses gros seins, bien serrée. Je me suis branlé entre ses seins, en caressant ses tétons et j’ai giclé. Elle a étalé mon sperme sur ses seins, puis sur tout son corps, elle brillait et c’était super excitant.

Puis, nous avons fini sagement notre douche, en nous lavant consciencieusement.

J’allais me rhabiller quand Romane m’a dit : «  et si nous restions nus ? Profitons du confinement, nous sommes seuls et ça pourrait être amusant ».

J’ai accepté aussitôt et rangé mes vêtements.

Romane, nue, superbe, m’a dit que nous allions inventer de nouveaux jeux, j’en avais l’eau à la bouche.

Puis, on a sonné. J’étais étonné. Elle a ri et m’a dit qu’elle avait commandé nos repas chez un traiteur  et qu’il livrait à domicile. Et elle est allée vers la porte, nue, les seins balançant, son cul ondulant…je lui ai dit de mettre un peignoir, elle a ri, et s’est dirigé vers la porte.

La suite, je vous la raconterai quand je serai remis de mes émotions….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *