Erections présidentielles épisode 1

Erections présidentielles épisode 1

Ca y est, c’est officiel, je suis candidat aux élections présidentielles. Je me suis senti obligé de me présenter car il était temps de remettre de l’ordre dans ce pays.

Je suis un vrai mec, on me dit macho, tant pis, j’assume, de toutes façons, les femmes, ce sont toutes des salopes, il n’y a qu’à regarder autour de moi.
A part ma femme, qui élève nos enfants, il y a ma maîtresse, une brune bien en chair, avec des cheveux longs, toujours à mettre des décolletés dévoilant ses gros seins, des jupes moule-cul, et en plus, elle travaille dans la politique et dans la finance.
Je la baise comme elle le mérite, en levrette, à la hussarde, je la tiens par ses hanches larges de femelle, un coup dans la chatte, un coup de bite dans son gros cul, et je déverse ma semence en râlant dans son corps de pute qui jouit.

Oh il y a des putes aussi parfois, que je paie normalement, pour me faire sucer la queue quand je suis stressé. Je fréquente aussi les bordels dans certains pays et les clubs libertins, j’aime le sexe, j’ai besoin de me vider les couilles régulièrement.

Mais là, il y un hic. Ma petite vie bien rangée prend une autre tournure. A cause de la presse, voilà que ma femme est au courant de mon comportement sexuel, et ce qu’elle me reproche surtout, c’est ma maîtresse officielle.

Je ne sais pas à quoi m’attendre, je ne veux absolument pas divorcer, je l’aime, c’est la mère de mes enfants, et en plus, je suis en pleine campagne pour les élections.
Ma femme est furieuse et me fais des scènes, elle se sent humiliée, rabaissée, j’ai beau m’excuser et promettre de changer, rien n’y fait, elle n’a plus confiance.

Moi, je suis prêt à tout pour regagner sa confiance et retrouver notre couple. Et pour gagner les élections.

Ma femme a eu une idée. Elle pense que si elle me punit, tout s’arrangera, qu’elle pourra me pardonner.

Je me mets à genoux, je la remercie d’y avoir seulement pensé, et elle rit. Elle me dit « c’est exactement ça, tu vas être à genoux, humilié, tu vas supplier et devenir ma chose soumise ! ».

Je suis étonné et vexé, moi qui suis un vrai macho, je suis à genoux, en effet, et je me sens ridicule. Je cherche à me relever, mais ma femme me dit « si tu n’obéis pas, je raconterai toutes tes défaillances sexuelles à la presse, tes perversions, tes mesquineries, tes défauts, tu n’aimerais pas, hein ?

Elle a le pouvoir sur moi, elle vit avec moi depuis plus de vingt ans, elle me connaît par cœur, elle sait tout de moi et pourrait révéler des choses honteuses, mes moments d’impuissance pendant lesquels elle a été patiente, mes ordonnances pour du viagra, la petite taille de mon sexe…quand j’y pense, elle en a enduré, des choses, et je la regarde autrement.

Je promets de m’exécuter. Ma femme m’habille en petite salope, jupe moulante, haut décolleté, perruque aux longs cheveux, maquillage outrancier, je ressemble à ma maîtresse, tiens. D’ailleurs, j’ai rompu, bien sûr. Qu’est-ce que j’ai l’air ridicule, et salope, en plus.

Ma femme me met ensuite une cage de chasteté. Rien qu’à la voir, ma petite queue avait déjà rétréci, ma femme n’a pas eu de mal à me la mettre.
Elle m’ordonne de l’appeler Maîtresse, puisque j’ai été le seul maître pendant ces années. Je m’exécute.

Je fais le ménage sous ses ordres, je montre mon cul nu, elle prend des photos, des vidéos et me menace de les montrer à la presse. Le pire, c’est que je trouve ça excitant, et ma petite queue essaie de bander. J’ai honte.

Ma femme s’en aperçoit et je dois venir recevoir ma punition.

Elle me met le plumeau à poussières entre les dents, et jupe relevée, cul nu, elle me frappe avec un fouet, très fort, je bande encore plus, elle frappe encore plus fort, et je hurle de douleur en coulant de plaisir.

Je suis le premier étonné, mais qu’est-ce que ça m’excite d’être soumis !

Je remercie ma femme de tout mon cœur, je lui demande pardons, je lèche ses pieds vernis de rouge, et je promets d’être le meilleur mari salope soumis de tous les temps.

Elle m’a enregistré, bien sûr. Ma queue essaie de bander, j’ai une érection présidentielle, je le sens. J’adore cette campagne.

1 réaction sur “ Erections présidentielles épisode 1 ”

  1. Eric Z. Réponse

    Non, mais, qu’est ce que c’est que ça !!!

    Vivement que je remporte cette élection présidentielle, pour vraiment remettre l’Etat dans le bon état !!!

    Éric.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.