Exhib dans le voisinage

Exhib dans le voisinage

Je m’appelle Elodie, j’ai 28 ans, et je suis fraîchement séparée de mon copain, une histoire qui a duré 5 ans ! Il bossait beaucoup et comme je n’aime pas trop rester seule en rentrant, mon ex, en rentrant plus tôt que prévu, m’a trouvée au lit avec un de mes collègues de bureau. Je n’ai pas pu le retenir, il est parti et mon collègue est parti retrouver sa femme.

Ce qui me manque le plus, il faut bien le dire, c’est le sexe, une semaine passe encore, mais difficilement, mais davantage et je frôle la crise de nerfs. Je suis une jeune femme blonde, dynamique, avec de longs cheveux épais et frisés, j’ai des yeux verts pétillants de petite allumeuse et une bouche pulpeuse.

J’ai une belle poitrine généreuse, je fais du 95D, j’ai de beaux seins naturels, laiteux, fermes et tendres, qui ont déjà fait beaucoup de belles branlettes espagnoles ! J’ai aussi des jambes fuselées, un beau petit cul rebondi et une belle chatte toute épilée, un peu grosse et très accueillante.

J’assume très bien mon côté allumeuse salope qui fait jaser dans le voisinage, je vois les regards des hommes qui me déshabillent et j’adore ça, et les regards de leurs femmes qui me fusillent, et cela me fait rire, je prends toujours la vie du bon côté.

Ce soir, j’ai envie de ma délasser, je me fais couler un bon bain, j’allume la lumière, et pendant que l’eau coule, je me déshabille entièrement près de la fenêtre, et je prépare mon corps en le massant avec une huile hydratante. J’insiste sur la nuque, sur les épaules, les seins, le ventre, et je me retourne afin de prendre un nouveau flacon.

Là, j’aperçois par ma fenêtre mon voisin d’en face, visiblement en train de me mater, une main dans la pantalon et il a l’air très excité !

Alors, j’ai envie de m’amuser, je me place face à lui, et j’ouvre le nouveau flacon d’huile, je me masse le corps, je m’attarde sur les seins, je les rapproche l’un de l’autre, je fais pointer les tétons et les fait briller avec l’huile, et je vois mon voisin qui frotte sa main sur son pantalon. Je lui fais signe de la main en souriant, et là, il comprend que je l’ai vu, il est gêné. Alors, je lui crie «  ce n’est rien, vas-y , mate, on va s’amuser, bébé ! ».

Il me fait signe, et je recommence mon show pour l’exciter, je caresse ms gros seins, je suce mes tétons longuement, il sort sa queue et la branle doucement. Je lui fais signe de ne pas aller trop vite..et je continue, je caresse mes jambes, je me retourne pour lui montrer mes fesses je me penche en massant mon cul bombé, je suis très excitée, ce jeu me plaît beaucoup. Mon voisin est bien membré, il a une queue bien grosse et longue, les couilles pleines, un beau cul, c’est un grand mec avec une petite barbe et air coquin voire vicieux.

J’écarte mes jambes, et je me masse le ventre, puis je touche mon clito en écartant bien les cuisses, et ma chatte mouille à fond. Il se branle plus vite, plus fort, sa queue est énorme et me fait envie. Je gicle de la mouille en petits jets en poussant des petits cris qui semblent l’exciter et il se branle aussi très fort.

Un mec apparaît à côté de lui. Un beau mec roux, costaud. Mon voisin lui montre la fenêtre et me fait signe, son copain me fait signe aussi. Hum, deux mecs qui me matent à poil, je me doigte la chatte et eux, ils se branlent la bite à fond.

Puis, j’en ai marre, je suis trop excitée ! Je leur cris de venir me rejoindre et ils débarquent en deux minutes. Je leur ouvre à poil, tant pis si on me voit, ou plutôt, tant mieux !

Nous allons trous les trois dans ma chambre où il y a de grandes porte-fenêtres, j’allume la lumière, j’ouvre les rideaux, et les mecs me baisent, l’un me prend en levrette par la chatte, je gueule de plaisir, et l’autre me fourre sa grosse bite entre les seins. Un couple de voisins nous regarde, une belle femme et un mec pas mal du tout, et un mec, la quarantaine bien foutu.

Les mecs me baisent, ma chatte est en feu et je suis super excitée qu’on nous mate comme ça, mes seins nus pendent et bougent très vite, pendant que les bites me défoncent la chatte tour à tour. Mes deux hommes giclent sur mes seins, sur ma figure, sur mon corps entier. Les voisins s’excitent aussi, hum …

Maintenant, je ne manquerai plus de sexe, j’en suis sûre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *