L’assistante du Maître

L’assistante du Maître

Je suis Maya, j’ai 26 ans, célibataire, grande, brune, cheveux longs raides et épais, j’ai les yeux noirs, une peau mate d’indienne, la taille fine, et les seins ronds et opulents, la croupe généreuse et ferme, et surtout j’aime le cul, pour parler cru.

J’ai commencé jeune à avoir une sexualité curieuse, j’aime explorer de nouvelles choses et avoir de nombreux partenaires, j’ai un gros appétit sexuel. Néanmoins, j’aime aussi les expériences cérébrales, et pour cela, j’ai commencé à fréquenter les cercles libertins, rencontrant des hommes, des femmes et des couples plus âgés, qui m’ont fait beaucoup de bien…

Dernièrement, j’ai rencontré un couple fort séduisant d’une cinquantaine d’années, avec qui j’ai passé des moments d’extase tantrique. Un homme fort bien membré qui m’a prise comme une cochonne devant sa superbe femme  blonde aux gros seins, qui se caressait le clito et se godait, avant que je vienne lui lécher la chatte et le cul devant son mari voyeur.

Nous avons pris notre pied, et en conversant, nus, devant une tasse de thé, mes nouveaux amis m’ont recommandé Maître Franck, un dominateur expérimenté très charismatique et avec une excellente réputation qui recherche en ce moment une assistante me ressemblant, afin d’enrichir ses prestations BDSM.

Comme je suis curieuse, je suis déjà allé dans des clubs très fermés et selects pour pratiquer du bdsm, mais en tant que petite soumise occasionnelle, et cela m’a beaucoup plu. Tenue en laisse par un maître pervers m’offrant comme sa pute aux hommes lubriques, j’ai pris mon pied comme une bonne salope obéissante, suçant les bites que mon Maître me présentait, léchant des culs, et me faisant prendre aussi bien par la chatte que par le cul par des bites de tous calibres, qui giclaient sur mon visage, sur mes seins, hum, j’adore le sperme bien chaud coulant sur mon corps et dans ma bouche….

J’ai donc téléphone à Maître Franck, qui m’a donné rendez-vous le soir même.

Je me suis apprêtée pour cet important rendez-vous, cheveux attachés en queue de cheval haute, maquillage soigné, décolleté généreux, corset faisant pigeonner mes seins, et jupe ample fendue sur des cuissardes en vinyle, le tout assorti de longs gants noirs en vinyle. Maître Franck avait précisé ses exigences sur la tenue souhaitée de sa future assistante.

Il m’a accueilli avec courtoisie, et nous avons dîné, servis par l’un de ses soumis, Adrien, entièrement nu et cagoulé. Maître Franck m’a complimentée sur ma tenue et m’a expliqué qu’il était un dominateur avec une grande déontologie, qu’il faisait signer un contrat d’appartenance à certains soumis, était très exigeant sur le safeword qui permet d’interrompre la séance si le soumis est vraiment trop mal à l’aise, et qu’il aimait surtout éduquer ses soumis, il se voyait comme un initiateur, un guide.

Maître Franck m’a donc dit qu’il pensait qu’une présence féminine dominatrice serait stimulante pour ses soumis et pour lui-même, afin d’aller plus loin dans ses pratiques. Captivée, je me sentais très excitée par la conversation mais aussi par l’homme. Je lui ai dit, et il m’a souri, caressant ma cuisse sous la table.

Je frissonnai de plaisir. Maître Franck m’a dit que ce serait aussi très éducatif pour ses soumis de le voir lui, en tant qu’homme viril, baiser une superbe assistante comme moi…j’ai rougi de plaisir et d’excitation, m’imaginant baiser avec ce bel homme viril d’une quarantaine d’années, grand, musclé, svelte, les cheveux mi-longs, attachés en catogan, une petite barbe taillée avec soin et des petites lunettes fumées.

Maître Franck bandait très fort, et je voyais une grosse bosse dans son pantalon. Il a appelé son soumis, Adrien, et lui a dit de se tenir assis dans la chambre.

Il m’a prise par la main jusqu’à la chambre, Adrien était assis par terre. Maître Franck l’a attaché au pied du lit.

Il m’a déshabillée lentement et caressée, entièrement nue, m’a allongée sur le lit, me léchant les tétons, me doigtant la chatte, j’étais trempée et je gémissais de plaisir. Maître Franck bandait bien dur et caressait mon corps avec sa belle queue bien grosse et longue. Soumis Adrien encagé était au supplice, sa micro-bite de lopette voulait grandir dans sa cage mais ne pouvait pas et il coulait du jus de salope en gémissant.

Maître Franck lui a ordonnée d’approcher et de regarder de près, et il m’a pénétrée bien fort, bien profondément avec sa grosse bite, j’ai poussé un cri de plaisir et il a commencé ses va-et-vient, me donnant de grands coups de queue qui m’ont fait vite jouir devant soumis Adrien en transes. Puis Maître Franck s’est retiré et a giclé sur mon visage, ma bouche, mes seins, comme j’aime ! j’ai léché son sperme épais et crémeux bien abondant. Il a ordonné à soumis Adrien de venir me nettoyer la chatte avec sa langue de lopette, me faisant bien mouiller encore, puis de lui nettoyer la bite. Soumis Adrien était aux anges, il mouillait et moi aussi…vivement les prochaines séances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *