Le soumis et sa liste d’ordres

Je m’appelle Jean-Paul et je suis ce que l’on appelle un homme soumis.
Mon travail est très prenant, j’ai un poste à hautes responsabilités de dirigeant dans un grand groupe de cosmétiques français, je ne m’étendrai donc pas sur le sujet outre mesure. J’éprouve beaucoup de tensions, pressions en tout genre dans mon travail et ma seule soupape de sécurité est assez peu conventionnelle.
Je paie des femmes pour me maltraiter, me donner des ordres, m’humilier. J’ai trouvé ma perle rare en la personne de Donna, une femme admirable et implacable qui a poussé le vice très loin et qui fait mon bonheur dans toute la souffrance qu’elle m’inflige.
Je suis bel homme, je ne fais pas mes 45 ans, je m’entretiens à la salle de sport, je suis habillé de manière impeccable, je ne manque de rien ou presque … Je me dois d’assouvir mon vice, des envies de sexe impérieuses. J’étais dominant avant de connaître Donna. C’est elle qui a fait de moi une petite larve bien docile.
C’est une femme grande, mince, d’une trentaine d’années, elle porte des perruques, des tenues en vinyle et en latex ,elle est multiple, vicieuse et inventive. Sa dernière lubie : me faire exécuter ses moindres désirs au risque de perdre ma réputation, cela m’excite follement. Jouer avec le feu, rien n’est plus excitant. Voici sa dernière liste non exhaustive d’ordres, commandements, j’aime partager cette expérience humiliante :

  • Tu ne devras jamais regarder ta maîtresse dans les yeux si celle-ci ne t’y a pas autorisé.
  • Tu devras porter le rosebud taille XXL en réunion.
  • Tu ne devras te masturber qu’avec l’autorisation de la maîtresse.
  • Tu porteras un string en latex tous les jeudis sans exception.
  • Après chaque masturbation, tu te répéteras devant le miroir ces paroles « je suis un porc, un gros dégueulasse, une raclure de bidet, un minable sac à foutre faible, d’imbécile heureux , une pute perverse, une salope en rut, une chienne en chaleur ».
  • Tu nettoieras les sous vêtements de ta maîtresse avec ta langue, tu racleras toute la mouille blanche et crémeuse.
  • Tu devras être la petite pute de ta maîtresse, lui donner ton cul et te faire sodomiser par elle selon son bon vouloir, quand ça lui chante.

Voici un aperçu de ce que je dois faire pour la contenter. Elle menace de révéler ma vie privée, rien que le fait de me sentir menacé m’excite au plus haut point … Elle me fait lécher mon sperme, me fouette, m’insère ses talons dans l’anus. Je ne peux rien lui refuser. Les relations conventionnelles m’ennuient profondément, je me lasse vite, même des plus belles femmes. J’aime raconter mon histoire sur le réseau et me faire insulter copieusement par des hôtesses me fait bander bien dur.

Un vrai dégénéré qui brasse des millions. Je ne suis pas le seul dans ce cas, soyez-en sûrs. La prochaine étape à franchir sera de me taper des mecs, l’humiliation ultime, cagoulé avec seulement un trou pour la bouche. Tous testés évidement car je tiens à ma peau. Je me sens vraiment de sauter le pas. Grâce à Donna, j’arrive à garder mon sang froid lors de mes réunions, je suis un homme comblé, pervers, vicieux, mais qui s’en sort plutôt pas mal, ce qui n’est vraiment pas le cas de tout le monde.
Ma quête de plaisirs est sans fin et j’adore cela. J’ai d’ailleurs essayé pas mal de choses dans le sexe mais être soumis, lâcher prise est vraiment ce qui m’excite le plus. J’aime partager mon expérience avec les hôtesses du réseau, elles seules peuvent me comprendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *