Relation switch (2)

Relation switch (Deuxième partie)          (1er partie ici)

De ces quelques fois ou nous nous sommes vus, cette deuxième fut la seule ou je suis resté deux jours. Le lendemain matin elle vint donc me retrouver dans ma chambre d’hôtel. Je m’étais habillé de façon strict, en costume sombre et cravate, histoire d’avoir une allure très pro-fesseur.
Je lui ordonnai de se déshabiller. En un rien de temps elle fut en tenue d’ Ève devant moi. Je me munissais du martinet et lui dis de se mettre de dos puis de face pour que je l’examine.
Je lui ordonnai de baisser les yeux à tous moments et lui dis «Je vais tester ta résistance et ta retenue d’orgasme», un exercice dont j’ai raffolé en tant que soumis et qu’enfin j’allais pouvoir pratiquer de l’autre coté. Interdiction totale de gémir et d’exprimer son plaisir…
Je commençais à lui chatouiller l’anus puis le vagin avec le martinet. Je mis ensuite une blouse blanche pour satisfaire à son fantasme du gynéco pervers et enfilais une paire de gant en caoutchouc. Je commençais à pénétrer son vagin avec un et ensuite deux doigts et trois puis m’amusais à titiller son clito. Quel plaisir de la voir se tordre et se retenir!!!
Au bout d’un moment elle ne put se retenir de pousser un léger gémissement. Alors sur ce je m’arrêtais et commençais à agiter le martinet «C’est quoi ces gémissements» lui dis je d’une voix forte comme en colère. Je lui attachai ensuite les poignets en lui ordonnant de garder les mains sur la tête et avec un plumeau je m’amusais à lui chatouiller les parties sensibles.
De nouveau elle laissa échapper un gémissement. Alors je lui montrai mes genoux et lui dis de se placer en travers pour lui donner une cinglante fessée à mains nues. Je vis ces fesses rougir devant mes yeux. Au bout d’un moment j’arrêtais de taper et palpais ses fesses en pleines mains. En premier temps en douceur et au final je les malaxais en pinçant de plus en plus fort et continuais à taper ses belles fesses. Quel plaisir de les sentir toutes chaudes au bout d’un moment!!!
Je lui fis changer de position…
Je la fis mettre sur le dos et continuai la fessée en mode diaper lui tenant les deux jambes par les mollets et en tapant de l’autre main et ensuite avec la tapette en cuir. Comme j’étais aussi excité je la fis mettre à genoux pour qu’elle me fasse une fellation…
A noter que de toutes mes partenaires elle a été une des meilleures dans cet exercice…..
Au final je jouissais dans sa bouche… et ce fut vraiment une première extase pour moi…
Je l’autorisais ensuite à disposer et sortais de son sac de jouets des boules de geisha reliées par une ficelle. «Allonge toi sur le dos» lui dis je.
J’introduisis une par une lentement ses boules de geisha dans son vagin. Je la fit marcher dans la chambre plusieurs fois avec ces boules à l’intérieur, puis je lui ordonnai de se remettre sur le dos les jambes en l’air et jouai à faire bouger ses boules en agitant la ficelle ….
Elle laissa échapper un petit gémissement alors je redoublai d’autorité et lui ordonnai de nouveau de venir se placer sur mes genoux mais avec cette fois ci ses boules de geisha à l’intérieur. Ce fut une fessée comme elle n’en avait jamais reçu auparavant d’après ce qu’elle m’a dit ensuite..
Plus tard elle m’a raconté l’intensité de ce qu’elle avait ressenti à ce moment là. Un plaisir aussi pour moi de retirer ses boules une par une. Évidemment à partir de là, fini le déni d’orgasme il était temps de se lâcher et de mettre un terme à cette phase de D/S tellement nous étions tous les deux excités, même moi malgré le fait que j’avais déjà joui…
Donc je la libérais et elle vint sur moi en position amazone. Je me remis ensuite dessus et la pris en plusieurs postions. Pendant la levrette tout en la pénétrant j’en profitai pour taper ses fesses. Au final, dans mes bras, mon corps sur le sien elle jouit pendant un long baiser Juste après elle se mit à pleurer. Alors jouissance au même moment et pleurs ensuite je m’arrêtai et lui dis «Ça va?» elle me répondit «Oh oui, ne t’inquiète pas ça m’est déjà arrivé, ça c’est quand c’est vraiment très fort»

Ces deux jours passés furent pour moi les meilleurs que nous avions vécu. Par la suite la relation commençait à être de plus en plus fébrile. De mon coté j’éprouvais beaucoup de frustration dans le fait de ne pouvoir disposer d’elle pas autant que je l’aurai voulu.
N”étant auparavant jamais sorti avec une femme mariée je commençais à en connaître les inconvénients surtout que nous étions éloignés.
De son coté elle qui s’était interdit d’être jalouse commençait à éprouver ce sentiment que je dois dire j’ai sur la fin souvent provoqué volontairement dans le soucis de ce risque de la perdre.
Jalousie et peur réciproque durant les derniers mois, on s’est un peu mutuellement manipulés.
Ceci dit nous nous étions pourtant bien entendus au départ dans le sens que notre relation ne serait pas éternelle et que nous étions libre de faire ce que nous voulions chacun de notre coté.
Mais il n’est pas vraiment évident de gérer ses sentiments et nous nous sommes quelques parts laisser envahir par quelque chose qui nous dépassait.
Nous nous revîmes une dernière fois un mois et demi après. Ce fut aussi un bon moment ou nous nous sommes dominés à tour de rôle et avions aussi bien fait l’amour mais tout était moins intense qu’auparavant à cause sûrement de quelques échanges houleux les semaines précédentes par téléphone. Une part de magie s’en était allé. Après cette journée nous ne savions pas si nous allions nous revoir…
Nous restâmes en contact mais elle, étant prise dans des soucis familiaux et ayant moins la tête à nos folies sexuelles et moi qui de mon coté commençais à regarder ailleurs nous ne nous revîmes plus.
Au final je rencontrais une autre personne qui bien qu’étant éloignée était beaucoup plus libre mais c’est une autre histoire…
Cependant nous sommes malgré tout restés amis via les réseaux sociaux et de temps en temps nous nous écrivons encore pour nous donner des nouvelles.
Christian

4 réactions sur “ Relation switch (2) ”

  1. Mélanie Réponse

    Encore une fois tu te livres avec sincérité. Tu mets des mots sur une relation forte mais éphémère, tu retranscris bien ton ressenti et le sien.
    Merci pour le partage 😉

    • Christian Réponse

      Merci Mélanie. Ce fut une de mes rares expérience de dominateur…ça a été très troublant mais j’y ai vite pris gout d’une certaine façon. Même si par la suite j’ai rarement dominé, j’ai eu pas mal de partenaire dont j’avais du mal à me retenir de claquer les fesses selon la position dans laquelle on était au moment ou je les prenais…Bisous

      • Mélanie Réponse

        Tu m’as dominée à merveille au téléphone mon chéri ❤️
        Tu étais autoritaire mais c’était pour mon bien, afin que je jouisse encore plus fort…
        c’est ça la vraie domination !

        • Christian Réponse

          Ravi que tu ai aimé ma métamorphose en dominateur …D’autant qu’à l’inverse de la soumission je ne l’avais jamais vraiment pratiqué au téléphone …A l’exception de ce petit jeu avec une ex dont je t’avais parlé Je n’avais jusque là dominé qu’en réel. Mais avec des amatrices du téléphone rose hier ça a été une première …avec toi et avec Fauve cette nuit …Avis aux amatrices hé hé ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *