Saint-Valentin très privée

Saint-Valentin très privée

Panique à bord. J’ai 48 ans et depuis la séparation avec ma compagne, il y a 2 mois, je n’ai eu aucune relation sexuelle. Oh, je ne m’inquiète pas, je saurai encore faire, ça ne s’oublie pas, ces choses-là, pas de danger ! Et ce n’est pas l’envie qui manque !

Voilà le problème justement, l’envie est de plus en plus présente, et je finis par y penser de plus en plus, mon bas-ventre tiraille, ma bite chauffe, je me branle sur des pornos de toutes sortes, je suis littéralement en rut !

Alors, j’ai franchi le pas et je me suis inscrit sur un site de rencontres, et super chance, j’ai vraiment accroché avec une femme de 30 ans, super canon, qui aime les hommes expérimentés qui recherche une relation stable mais aussi une première nuit de baise inoubliable.

Elle me plaît trop, on discute super bien, même sa voix au téléphone est excitante, à me faire sauter les boutons de braguette. Et ses photos, de plus en plus coquines. Elle est grande, brune, avec de longs cheveux ondulés, le teint mat, des grands yeux sombres, des lèvres épaisses comme j’aime, une peau veloutée, assez en chair, une vraie femme, avec des seins en forme de poire qui tiendraient bien dans mes mes mains.

Ses photos en lingerie me mettent en transe, son petit ensemble blanc transparent, shorty et guêpière qui fait bomber ses gros nichons, et mettent en valeur son cul de déesse, hum…je tire la langue.

Voilà, nous avons rendez-vous, le 14 février, j’avais envie de marquer le coup, avec la Saint-Valentin, histoire d’être romantique et montrer que je suis partant sur le long terme.

Tout est prêt, sauf moi. Je veux absolument la combler si nous passons cette première nuit ensemble. Et j’ai peur d’éjaculer trop vite tellement je suis surexcité. Il me faut une préparation.

Alors, voilà, tout fébrile, j’appelle le téléphone rose, cela faisait longtemps que je ne l’avais pas fait.

Je choisis une hôtesse qui ressemble à la femme de mes rêves, une belle brume pulpeuse qui lui ressemble, sexy, pulpeuse, excitante.

Elle aussi a une voix très excitante, et me fait beaucoup d’effet…je lui explique ma situation et mon rendez-vous de la Saint-Valentin. Elle comprend très bien, et me propose de me préparer comme il se doit afin que je soies sexuellement performant le jour J.

Afin de prendre vraiment le temps et en profiter aussi, nous passons en privé, je préfère. Pas d’attente, pas de risque d’être coupé au bout de trente minutes et me faire prendre ma place par un autre alors que je serai bien chaud, je n’ai pas envie que l’excitation retombe et ma bite aussi.

Mon hôtesse me propose un scenario dans lequel nous sommes à ce rendez-vous, elle serait ma nouvelle conquête. Elle me met dans l’ambiance, je suis super excité et elle me guide avec sa voix chaude.

Je m’imagine dîner avec ma belle ; elle est super sexy, robe moulante, décolleté, elle me fait du pied sous la table, et je bande comme un malade. Je mate ses gros seins dans son décolleté, son cul et ses jambes de déesse et je la sens chaude comme la braise, allumeuse comme personne.

Nous montons dans une chambre d’hôtel. Je suis ma belle dans l’escalier, elle ondule du cul, sa robe est moulante, et transparente, je vois ses tétons à contre-jour, bien larges et qui pointent déjà…
Dans la chambre, elle me fait un strip-tease, je suis au supplice, elle se déshabille, se passe la langue sur les lèvres, caresse ses gros seins, se lèche les tétons, et moi, je bande comme un fou.

Elle sort un gode de son sac à main, se le passe sur les joues, le lèche, le passe entre ses gros seins, puis le frotte contre son cul, sur la raie, et sur sa chatte mouillée…putain, elle est trop bandante, cette salope, j’ai trop envie de la baiser.

Mon hôtesse continue le scenario, me tend le gode et me dit de venir le remplacer, je l’embrasse avec la langue, je lèche ses oreilles, sa bouche, je caresse enfin ses seins, son cul, et je promène ma bite partout sur son corps.

Puis, elle s’allonge sur le lit, ouvre les cuisses, remonte ses genoux, et offerte, elle me dit « missionnaire ou levrette ? ». Je ne sais pas, j’ai la tête enfouie dans sa chatte, j’aspire son clito tout dur, et je n’ai pas envie de choisir, je prendrai le temps qu’il faut pour la prendre par tous les trous dans toutes les positions.

Mon hôtesse qui se masturbe me dit qu’elle jouit, que sa mouille gicle en jet, et moi, j’éjacule tout mon sperme épais et chaud…

Mon hôtesse est merveilleuse, nous avons passé deux heures ensemble à nous faire du bien.

Grâce à elle, je me sens beaucoup mieux, soulagé et surtout prêt pour mon rendez-vous de Saint-Valentin et la nuit magique qui s’annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.