Sex on the beach

Sex on the beach

Je suis barman. Et le mieux, c’est que je suis barman au bar de la plage.
Toute la journée, et le soir aussi, je sers des rafraîchissements à des femmes assoiffées. J’ai franchement
de la chance. Toutes ces nanas qui défilent à moitié nues, je vous jure que ça donne l’énergie pour bosser
comme un dingue avec le sourire, et le sourire, je l’ai aussi dans le slip !
Je suis fair-play, toujours le sourire, aimable, la trentaine, musclé, entretenu, bronzé, les femmes ne sont
pas de marbre non plus, et l’été, elles sont si chaudes et elles sentent bon le sable, le rêve !
La journée, j’ai beaucoup de travail, et le soir aussi. Mais la nuit est à moi, et le soir, c’est là que je me
déchaîne pour libérer tout mon potentiel érotique et passer des nuits exquises.
Je me la joue Tom Cruise dans le film « Cocktail », je jongle, je fais le show, je fais du flair bartending, je
suis l’artiste des cocktails de la plage.
J’ai du succès avec les femmes, de tout âge, franchement, pour moi aucune importance. J’aime les
ingénues et aussi les femmes expérimentées. Je suis un caméléon, je m’adapte.
Hier soir, c’était une vraie chaudasse. La soirée avait été hot, l’ambiance était top, avec un groupe disco
très chouette, et on m’a commandé ma spécialité : le « sex on the beach ». J’adore faire ce coktail, et les
nanas sont folles de ce numéro et s’enivrent ensuite, et deviennent encore plus chaudes .
Il y en avait une femme qui dansait à moitié nue sur le comptoir, je l’ai bien matée avant de la faire
descendre. Elle avait des seins magnifiques et tout bronzés qui dépassaient largement de son mni-bikini
qui resssemblait à un string. Ses fesses bombées étaient à croquer.
Et comme elle a peloté les miennes en descendant du bar, je lui ai rendu la pareille et elle a gémi de
bonheur, hum, ses fesses bien rondes et fermes dans mes mains, ses seins contre mon torse, j’avais le
thermomètre qui montait…après, elle s’est collée contre moi et a pris mon érection bien en main. Mais il y
avait du monde autour, alors, je lui ai filé rendez-vous après mon service.
Pendant que je bossais en la matant, elle n’arrêtait pas d’allumer les mecs, une vrai nympho. Elle se collait
contre eux, flirtait en me regardant, et moi, j’avais du mal à m concentrer. Les mecs pelotaient ses cuisses,
ses fesses, ses seins, et elle riait comme une petite folle ; moi, j’était de plus en plus excité.
Parfois elle venait au comptoir avec un mec qui commandait un cocktail, et elle passait sa langue sur ses
lèvres en me regardant. Le mec la draguait, se serrait contre elle, lui parlait à l’oreille, et je voyais bien
qu’il bandait aussi, le cochon. Je le comprenais trop bien, cette nana était une vraie bombe.
Quand elle riait avec lui, elle se penchait en arrière et son ventre venait se coller contre celui du mec, leurs
sexes se touchaient, je le voyais bien, et quand elle se tournait, le mec frottait sa queue sur son superbe cul
rebondi.
Quand elle commandait un verre, elle posait carrément ses gros seins sur le comptoir, je pouvais même
voir son aréole dépasser. Son mini-bikini retenait à peine son téton gonflé que je voyais à travers.
Voilà, mon service était fini. J’allais enfin la rejoindre.
Elle m’attendait sur la plage, derrière les rochers. Me voyant arriver, elle a retiré son bikini, elle était nue,
super bandante, les seins dressés, les tétons gonflés d’envie, sa chatte épilée coulait sur ses cuisses.
J’ai retiré mon short, je l’ai embrassée, je lui a léché la bouche, la nuque, les épaules, le ventre, les seins,
j’ai sucé ses tétons en doigtant sa chatte, elle criait de plaisir.
Elle a voulu qu’on s’allonge sur la plage, et que je la prenne vite par la chatte, je me suis enfoncé en elle,
elle a voulu des va-et-vient plus rapides, elle resserrait ma queue avec son sexe, ma bite chauffait à fond.
Elle a joui très fort, en criant, son corps secoué de spasmes, sa chatte coulait sur ma bite, je me sentais
super bien en elle.
Et ça n’a pas suffi…je l’ai caressée, léchée, et elle a redémarré, moi aussi, et elle a voulu que je l’encule en
levrette ; j’ai léché son petit trou, pénétré doucement avec mon gland, et me suis enfoncé avec bonheur
dans son cul si chaud et accueillant, faisant claquer mes couilles contre ses fesses rebondies. Ses seins
balançaient et frottaient le sable, elle en avait plein sur les tétons et moi, je la tenais par les hanches, en
baisant son beau cul de salope en rut.
Elle a encore joui, et moi aussi, en faisant couler mon « sex on the beach » tout au fond de son beau cul
offert…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.